Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les Royaumes Invisibles » Divers » Vos lectures » Romance » Damnés

Damnés

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Damnés le Mer 14 Nov - 19:12

Alice

avatar
Princesse de la Team Puck/Admin
Luce est envoyée dans une école de réinsertion car tout le monde pense qu'elle a tué Trevor, son ancien petit ami.
De son côté, elle ne se souvient de rien hormis de ces ombres qui la hantent depuis l'enfance.
Dans cette école, elle sait que tout le monde a un problème, que tout le monde a fait quelque chose de grave pour en arriver là... sauf elle, car elle est persuadée de son innocence.
Elle tombe amoureuse de Daniel, un garçon assez distant qui paraît la détester mais elle est également attirée par Cam, un autre garçon plutôt gentil avec elle depuis son entrée dans l'école.

Tomes :
1 : Damnés
2 : Vertige
3 : Passion
4 : Volupté
5 : à venir

Hors-série :
Amour Damnés

Mon avis : Dès le prologue, je me suis dit que cette histoire ressemblait beaucoup à Twilight.
Une histoire d'amour impossible ? C'est chiant, et du déjà vu.
J'ai dû me faire violence pour lire au delà du prologue.
Donc l'histoire, c'est celle de Luce. Des ombres viennent parfois la hanter mais personne ne la croit. Un jour, ces ombres tuent son petit ami et on l'accuse du meurtre. Elle est donc envoyée dans une école de réinsertion, où tout le monde a un problème.
Dans cette école, elle tombe amoureuse de deux garçons : Daniel, le gars innaccessible qui lui lance toujours des regards noirs (c'est le nom de mon vieux voisin à moitié sourd) et Cam, le beau ténébreux plutôt sympa (lol, il a le même prénom que ma mère avec une orthographe différente). Mais ces prénoms de m*rde n'arrête aucunement Luce. Elle est attirée par Daniel parce qu'il fait fuir les ombres qui la poursuivent mais aussi parce qu'elle est persuadée l'avoir déjà vu quelque part.
Ce qui m'a tué dans ce livre, eh bien c'est cette histoire d'amour merdique. Franchement, dès le premier jour d'école, c'est le coup de foudre avec ces deux mecs. Ce n'est pas crédible ! Soit cette fille est réellement timbrée, ou alors c'est l'auteur qui n'a pas su gérer cette histoire d'amour.
Ensuite, on a la réelle impression que Daniel la déteste au contraire de Cam qui a l'air beaucoup plus gentil (à la fin tout est expliqué n'empêche ça m'énerve les histoires d'amour à dormir debout comme ça)
Mais Luce - comme dans tous les triangles amoureux - préfère ce débile de Daniel à Cam. What the fuck ? Il n'y a vraiment AUCUN triangle amoureux où c'est l'autre personne (celle dont la fille est le moins proche) qui gagne ? Je n'ai JAMAIS lu une histoire où le triangle amoureux où c'est l'autre qui gagne, pour une fois (le grimoire au rubis, peut-être, mais ça compte pas vraiment parce que les deux mecs sont sympas, aucun des deux n'est distant ou mystérieux) !
Ce qui m'a énervé aussi, c'est les surnoms. ça doit être courant en Amérique, d'appeller une personne par son surnom tout le temps, de façon à ce que personne ne sache réellement son vrai prénom (même les profs ! ). J'ai une fille dans ma classe qui s'appelle Jeanne-Laure mais tout le monde l'appelle Jeanne. C'est compréhensible, son nom est long. Mais là... genre Cam, son vrai nom c'est Cameron, ou Luce, elle s'appelle Lucinda, ou encore Gabbe c'est Gabrielle (et j'en passe). Et lorsqu'ils se présentent aux autres, ils donnent le surnom... je sais, ce que je dis est inutile mais je m'interroge, parce que c'est nul ce système à la con que je retrouve souvent dans les romans américains.
Parlons des personnages. Déjà, je n'aurai pas lu ce livre en entier si je ne m'étais pas imaginée que les personnages de ce livre avaient le visage de ceux d'autres films/séries, Hunger Games et Pretty Little Liars nottament (oui, j'aime bien lire un livre en mettant des visages sur chaque personnage, même si ça n'a rien à voir).
Allez, avouez que Luce ayant le visage de Clove et Cam avec celui de Finnick, puis Daniel avec celui de Cato, Arriane en Aria, Gabbe en Hanna... ça gère ! Breeeeef.
Bon, comme je m'imaginais ces personnages à la place des idiots qu'ils étaient censés être, j'ai à peu près tenu le coup.
Le contexte est original, avec ce centre de réinsertion mais je conseille tout de même ce livre à ceux qui aiment les histoires d'amour, et qui ont apprécié Twilight (donc aux masos). Pour résumer, c'est Twilight version anges.


_________________
Voir le profil de l'utilisateur http://the-iron-fey.forumgratuit.org

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum