Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les Royaumes Invisibles » Divers » Vos lectures » Science-Fiction » La Déclaration

La Déclaration

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La Déclaration le Dim 13 Jan - 16:09

Alice

avatar
Princesse de la Team Puck/Admin
Des scientifiques ont trouvé l'antidote de l'immortalité : les gens qui prennent ce médicament tous les jours conservent leur âge et sont insensibles aux maladies. Le problème c'est que la Terre a vite été surpeuplé. La Déclaration a été mise en place. Elle stipule que personne ne doit avoir d'enfants à moins d'arrêter de prendre la Longévité (les médicaments de l'immortalité). Les criminels immortels qui font quand même des enfants sont mis en prison et leurs enfants sont soient tués ou placés dans des foyers où ils sont formés à devenir les esclaves des Légaux. On appelle ces enfants les Surplus, et ils doivent racheter la faute de leur naissance.
Anna est une Surplus exemplaire. Elle espère un jour devenir Un Bon Element, c'est-à-dire un Surplus bien employable, modèle. Mais un jour, un garçon du nom de Peter arrive dans son foyer - un Surplus de plus - et il prétend connaître les parents d'Anna.

Tomes :
1 : L'histoire d'Anna
2 : La résistance - L'histoire de Peter
3 : La révélation

Mon avis : Une amie m'a parlé de ce livre mais m'a dit qu'il était nul. M'enfin étant donné qu'elle m'a dit qu'Oksa Pollock était super (or, j'ai trouvé ce livre juste trop mal écrit et super nul) et que Hunger Games n'était pas génial (alors que si !)... je ne l'ai pas cru et je n'ai pas suivi son conseil (si tu voulais pas que je le lise, il fallait pas m'en parler x) ).
Donc j'ai lu ce livre.
C'est une dystopie, comme on peut le voir dans le résumé. Et comme dans la grande majorité des dystopies, les scientifiques ont fait une expérience qui a foiré mais ils sont persuadés que non alors ils continuent dans leur délire mais y a toujours un con pour se rebeller. Dans les rares dystopies que j'ai lu, c'est ça, sauf dans Hunger Games, mais dans ce dernier cas, c'est pas les scientifiques qui ont foiré mais le gouvernement, sinon le schéma reste le même.
On l'aura compris, la dystopie, c'est toujours la science ou le gouvernement (et si c'est pas eux, c'est quelqu'un d'autre) qui foire un truc, de toute façon.
La Déclaration ne fait pas exception à la règle (forcément, sinon ça ne serait plus une dystopie).
L'écriture dans l'ensemble n'avait rien de spéciale mais n'était pas mauvaise non plus. ça paraissait assez vrai. Pas autant que dans "le dernier jardin" mais y a pire. Le seul truc qui m'a dérangée... c'est les majuscules de partout. On a l'impression que presque tous les mots sont importants, et c'est très dérangeant. C'est peut-être l'effet voulu mais avoir une majuscule en début de presque chaque mot... mais c'est énervant. Sinon, à part ce problème, je trouve que le livre était bien (en plus, plus on avance dans le livre, moins il y a de majuscules).
L'histoire était bonne mais je reprocherai peut-être juste le manque d'action et la fin trop rapide. Puis à la fin, on ne connaît pas vraiment le sort des personnages secondaires, comme Sheila par exemple, mais bon. On aura peut-être la réponse dans le tome 2.
Les personnages ne sont ni attachants ni repoussants... l'auteur ne les a pas assez creusés pour ça. On voit juste un trait de caractère propre à chaque personnage mais c'est tout. ça ne donne pas à réfléchir, en bref.
Par contre, l'histoire en elle-même donne à réfléchir. Elle montre que la vie est précieuse mais que vouloir la rallonger ne sert à rien. Dans le livre, il est dit que les Surplus imposent leur présence - ce qui est faux parce qu'ils n'ont pas demandé à naître - et qu'ils volent le peu de ressources qu'il reste aux Légaux. Mais la vérité c'est que ce sont les Légaux qui imposent leur présence et volent les ressources, parce qu'ils vivent plus longtemps qu'ils ne devraient. Les dystopies ont toujours une morale : la Déclaration critique le fait qu'on devrait profiter de notre vie, et que la vie éternelle ne servirait à rien à part à piller les ressources en nous surpeuplant. Donc les scientifiques, vous avez compris le message : arrêtez de chercher un élixir d'immortalité, ou on va devoir écrire une Déclaration.
Je conseille ce livre à tous les amateurs de dystopies : c'est vraiment LE roman incontournable du genre, apparemment un des premiers à se faire réellement connaître, avant qu'Hunger Games ne lance définitivement cette mode.


_________________
Voir le profil de l'utilisateur http://the-iron-fey.forumgratuit.org

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum